Yann Sciberras, Punk Artist désirable

Interview du blog décalé et stylé ! WACKY DESIGN

Issu de la scène punk-rock, artiste-peintre hors norme, revendicatif, subversif sous des traits naïfs, Yann Sciberras est tout ce que j’aime, un libre penseur. Son style figuratif aux couleurs enfantines est décalé, incisif, définitivement wacky. Interview !

Qui es-tu Yann Sciberras ?

Je suis un peintre attaché à ses pinceaux depuis l’âge de 6 ans, ayant fait ses armes dans l’univers de la musique punk-rock que j’ai quitté en 2010 pour me consacrer exclusivement à la peinture. Je vis et travaille en Bretagne.

Tu te revendiques Punk Artist – Cela signifie quoi pour toi ?

Je suis très attaché à la notion de liberté personnelle, au « do it yourself » avec tout ce que cela implique … J’avoue avoir l’esprit plutôt subversif, un rejet pour toutes formes de dogmes, j’aime l’improvisation, la singularité, la dérision …

Tes peintures sont vives, colorées et faussement naïves.  Qu’est-ce qui t’inspire ?  Quelle est ta démarche artistique ?

Tout ce qui nous entoure, la vie, les gens, le monde et souvent son absurdité alimentée par l’actualité, nos travers, mais je ne m’impose jamais comme un donneur de leçon, je suis toujours dans la dérision et surtout l’autodérision. Je me considère juste comme un passeur, un témoin de notre société, mon travail est simplement une invitation à la réflexion, à réagir sur ce qui nous entoure. Chaque pièce est un effet miroir qui se doit de respecter la liberté de penser de chacun.

Peux-tu me parler de l’importance de l’écriture dans tes toiles ?

Cela doit venir de mon passé de songwriter (auto-dérision). Plus sérieusement, j’ai toujours aimé l’écriture que je considère comme un graphisme à part entière, le dessin et l’écriture ont tous les deux la visée de produire du sens. Je l’utilise sous forme de slogans, plutôt incisifs et nuancés par un style coloré et faussement « naïf », une manière de faire passer la pilule !

Tu peins sur des objets du quotidien. Quel double-jeu joues-tu ? Mi-œuvre d’Art, mi-objet Design ?

Aucun double-jeu, simplement du détournement d’objets, une manière de les sortir du quotidien, de leur fonction première. Ne plus représenter l’objet mais le considérer comme un support d’expression. Je ne suis pas sûr que l’on puisse le considérer comme un objet Design, car je ne fais qu’intervenir dessus.

D’ailleurs, quelle icône du design matcherait parfaitement avec tes toiles ?

J’avoue être un grand fan de Le Corbusier, mais récemment j’ai découvert, grâce à mon épouse, un designer du nom de Pierre Lota, ses créations s’inscrivent dans le DIY, elles sont simples, épurées, d’aspect souvent brut et ont en plus l’avantage de s’inscrire dans nos modes de vie actuels. Son site : pierrelota.com.

Parlons sérieusement, si j’ai envie de m’offrir une de tes œuvres, je fais comment ?

Simplement, tu peux contacter deux galeries sérieuses avec qui je travaille depuis quelques années.

A Londres, DEBUT CONTEMPORARY

debutcontemporary.com

info@debutcontemporary.com

+44 (0) 20 7221 1651

En France, ARTYCLIP … LIVE ART

artyclip.com

contact@artyclip.com

+33 (0) 4 20 01 89 91